Vous êtes ici

  • Indice mensuel des prix à la consommation familiale (IPC), Septembre 2017

    Thèmes

    En septembre2017, l’indice de prix à la consommation a connu une augmentation de l’ordre de 0.6% par rapport au mois d’aout 2017, et ce en raison notamment de l’enrichissement des prix du groupe alimentation et boissons de1.2% suite notamment à l’accélération des prix des légumes et des fruits frais. Le tableau ci-dessous récapitule les différentes variations mensuelles de ce groupe.

    De même, à l’occasion de la rentrée scolaire et universitaire 2018-2019, le groupe enseignement a enregistré une augmentation remarquable de 4.4%. Ainsi, les prix des fournitures scolaires ont augmenté de 7.8% et les prix des services d’enseignement préélémentaire, primaire et secondaire de 5.8% et les prix des autres services d’enseignement de 2.6%.

    De plus, les prix du groupe logement ont augmenté de 0.2% en raison de l’augmentation des prix des loyers de 0.2% et les dépenses d’entretien et réparations des logements de 1.3%.

    Sur un plan, les prix des articles d’habillement et chaussures ont baissé de 0.5%en raison de la baisse respectivement des prix des vêtements et chaussures de 0.6% et de 0.4%.

    En aout 2017, le taux d’inflation atteint le niveau de 5.5% contre 5.7% au mois d’aout 2017.

    Le taux d’inflation du mois de septembre 2017 a atteint 5.5% contre 5.7% enregistré le mois précédent.

    Le taux d’inflation a connu des augmentations successives allant de 4.6% en janvier 2017 à 5.0% au mois d’avril, suivi d’une stabilité à 4.8% puis une importante augmentation à 5.7% durant le mois d’aout 2017.

    Cette régression du taux d’inflation est due principalement à la décélération du rythme d’augmentation des prix entre le mois de septembre et aout de cette année comparé à l’année précédente (0.6% contre 0.8%).Cette décélération s’explique par le fléchissement du rythme d’augmentation des prix du groupe habillement et chaussures de 8.8% en aout 2017 contre 4.9% en septembre 2017 et ce en raison notamment du décalage de la période des soldes d’été entre cette année et l’année précédente.